Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rss
Retrouvez la playlist de LYFtv sur la chaîne YouTube de LYFtv

Conseil Général du Rhône, la séance du 22 juin délocalisée à Monsols

mardi 26 juin 2012

Michel+Mercier+Monsols
Michel Mercier, Président du
CG du Rhône
Tout juste remis de la campagne des législatives, durant lesquelles deux d'entre eux (Dominique Nachury et Marie-Thérèse Geffroy) ont été élus députés, les conseillers généraux du Rhône étaient réunis en séance publique, loin de Lyon, dans le cadre bucolique de la municipalité de Monsols, le vendredi 22 juin 2012... Mais la distance n'a pas empêché les agents grévistes de l'institution de faire le déplacement pour perturber bruyamment les débats, aux cris de "Mercier il faut négocier".
 Imperturbable, le Président du Département a tenté durant une bonne heure de maintenir le débat, déjà difficile, sur les infrastructures de transport avant de changer d'avis et d'interrompre la séance pour répondre aux fonctionnaires qu'en substance, "la négociation aura bien lieu, mais pour discuter il faut être deux".  Forts d'une garantie qu'ils seraient reçus en fin de semaine par le Vice Président chargé du dossier, les agents ont accepté de se retirer, laissant la place à un  débat très technique sur un lourd dossier présenté par le Préfet de Région, Jean-François Carenco, concernant le SRIP (Schéma Régional d'Infrastructures de Transport), partie prenante du SNIT (Schéma National) qui devrait intégrer le fameux Contournement Ouest de Lyon (COL), lui-même prolongé par un TOP (Tronçon Ouest du Périphérique)
Les fonctionnaires du département : "Mercier, il faut négocier"

Un "Schéma Régional d'Incohérence des Transports"
Perdus devant tant de sigles, les élus - de la majorité comme de l'opposition - avaient l'impression de vivre la pièce de Molière "Le bourgeois Gentilhomme". Béatrice Veissilier pour Europe Ecologie-Les Verts et Annie Guillemot pour le PS se sont fait un plaisir de pointer les nombreuses incohérences et contradictions du dossier que le Président voulait coûte que coûte soumettre au vote... Pour sa part, Gilles Buna (EE-LV) a  rappelé la position de son groupe, sachant que l'ensemble des projets ne seraient pas financés avant 100 ans !  "D'abord le transport collectif, le rail et le fluvial... et voir ensuite si il reste de l'argent pour les infrastructures routières" ... 
Du débat... il n'est rien ressorti et le coup de grâce était donné par le président du groupe socialiste, Thierry Philip,  qui notait que le Préfet faisait passer le COL, malgré son nom, par l'Est de Lyon !   Perplexe, si ce n'est convaincu, Michel Mercier se voyait obligé de retirer le dossier du vote ! 
Monsols, l'une des communes du Rhône
 les plus proches de Paris, grâce à
 la gare TGV de Mâcon-Loche.
Social : RSA et Plan départemental d'insertion 2012
L’Assemblée départementale a adopté un rapport sur les partenariats en matière d'insertion : deux conventions avec Pôle Emploi, l’une concerne l’accompagnement renforcé des bénéficiaires du RSA (4 508 places ce qui représente un objectif de 7 213 bénéficiaires suivis pour des objectifs de reclassement de 83 %). L’autre concerne l’expérimentation d’une interface informatique, la programmation actions et insertion par l’activité économique et les actions, plus ponctuelles par l'embauche de bénéficiaires du RSA pour les vendanges et  l'invitation de 150 allocataires du département au Festival des Nuits de Fourvière. 

Politique du logement : vers un fichier centralisé de la demande locative sociale
Dans le cadre des ses missions obligatoires, le Département  gère et administre le Fonds de solidarité pour le logement : la mise en place d'un fichier commun de la demande locative sociale du Rhône a été actée et c'est finalement le Grand Lyon qui assurera la mise en place de ce fichier pour lequel le Département participera financièrement. 
Dans le cadre de ses actions volontaires d’intérêt départemental, le Conseil général a décidé de s’impliquer fortement dans la production de logements sociaux à travers le renouvellement de la convention avec l’OPAC du Rhône et de continuer les opérations de démolition-reconstruction pour la rénovation urbaine.
Le Fonds de solidarité pour le logement
Destiné à venir en aide aux ménages les plus démunis dans leur difficultés de logement, le FSL est financé et géré par le Département (aide à l’accès au logement, résorption des impayés de loyer, aides financières ou octroi d’abandon de créances pour dette auprès des fournisseurs d’eau et d’énergie, accompagnement social et ou aides financières pour certains copropriétaires en impayés de charges). En 2010, 2 671 ménages ont bénéficié d'un accompagnement social lié au logement.
Gilles Roman
(redaction@lyonenfrance.com)
----------------------




0 commentaires:

Webmaster? Intégrez LYon-Photos.fr à votre site :

(cliquer sur "Share") -

Rappel : Législatives 2012

législatives
--> Les résultats par communes, villes, circonscriptions, etc... (données fournies par le Ministère de l'Intérieur)
 
 

temps libre - tourisme - voyages